*

* J'ai choisi de consacrer ce blog à la très petite place que consacrent les médias jeunesse aux Minorités, pourtant bien présentes dans notre société, mais malgré tout marginalisées comme les sourds-muets, les handicapés moteur, les minorités ethniques ... , ainsi que des thèmes importants comme celui de la santé ou de l'éducation

Force est de constater que la plupart des initiatives vient de l'international et rares sont les initiatives françaises, le pays des droits de l'homme et de légalité pour tous.

N'oublions jamais que c'est * ce que nos enfants regardent , * ce qu'ils lisent ou * ce avec quoi ils jouent, qui façonne leur goût et leur vision du Monde et de la société

J'espère que ce blog vous plaira ! À bientôt de vous lire !

HELIOS

mardi 24 juin 2014

"1000 et 1 signes", le resto du melting pot !

"1000 et 1 signes", le resto du melting pot !

Il faut descendre à la station de métro Anvers. Le Sacré-Cœur est sur la droite, les rues sont bondées, même en semaine. Il faut se faufiler pour rejoindre la rue Rodier, plus calme, faite de cafés et de restaurants. Au 42, une devanture bleue turquoise laisse deviner un restaurant marocain. En jetant un coup d’œil à l’intérieur, vous pourrez sans doute voir le cuisinier et le serveur faire de grands gestes. Les pensant énervés, vous vous approchez pour écouter leurs éclats de voix et comprendre pourquoi ils se disputent. Silence. Surpris, vous levez les yeux – ils vous ont peut-être aperçu et se sont tus. Mais non, ils continuent leur discussion à coup de grands signes, et dans un silence absolu.

« Ce n’est pas un restaurant pour sourds »

Cela s’explique par la grande particularité de l’endroit, tenu par une équipe de trois personnes sourdes. « Le risque de dire restaurant sourd, c’est que les clients vont croire que c’est uniquement pour les sourds, alors que non. 90% de notre clientèle est entendante », me confie Sid. Pour lui, il est important de mêler les deux communautés, et que la langue ne soit pas un obstacle, mais au contraire qu’elle crée une ambiance conviviale. C’est même l’occasion de distribuer des dépliants LSF (langue des signes française) de manière à sensibiliser les clients. L’endroit veut rapprocher les uns et les autres, symboliquement et physiquement (le lieu est minuscule !), pour « créer des liens entre sourds et entendants. C’est mon combat », dit Sid, s'arrêtant, puis reprenant, « notre combat, à nous, la communauté sourde. »



Pop Art made in bled

S’il s’agissait seulement d’un endroit tenu par des sourds, ce serait trop simple. Plus que rapprocher des communautés, Sid Nouar a voulu créer un lieu où les cultures sont perméables. C’est la réunion d’une cuisine marocaine traditionnelle avec une décoration beaucoup plus moderne. « C’est amusant ces contrastes entre culture occidentale et orientale », me fait part un client. La déco du restaurant se voit qualifiée de « Pop Art made in bled ». L’équipe a fait le choix de couleurs vives incarnant la fusion des genres : « bleu turquoise : couleur de la culture sourde, rouge pour la couleur du drapeau marocain, et jaune pour le soleil ! ». Pas de séparation entre la cuisine et la salle, une autre manière de faire comprendre que la valeur d’ouverture est ici essentielle. C’est d’ailleurs une vision très « pop » de l’endroit : un mélange de références sans se soucier s’il s’agit de « high » culture ou de mainstream ; Sid et son équipe ont combiné ce qui leur plaisaient, point final.

Hé, ça fait quoi de manger chez les sourds ?

Est-ce qu’un restaurant tenu par des sourds est plus silencieux ? Sid sourit, la question a l’air naïve. « Pas vraiment silencieux ici, ça parle beaucoup dans toutes les langues. Et, surtout, le chef fait beaucoup de bruit sans s’en rendre compte … » Cette fois-ci, c’est à moi de sourire de mes idées toutes faites. « Le but ce n’est pas de leur faire découvrir le silence ». Parce qu’il ne faut pas se leurrer, si ce lieu est aussi attrayant c’est parce qu’on pense y vivre une expérience. Il est midi, un groupe de jeunes, la vingtaine, débarquent. Ils ont l’air excités et curieux. Le premier choisit un couscous, l’autre un tajine. Le serveur arrive, c’est le moment pour eux d’indiquer le plat choisi par un signe. S’entame une acrobatie, qui se fait souvent avec le sourire : index collé au pouce, la paume de la main ouverte, le petit doigt levé. Et si vous demandez à Sid s’il arrive que des clients ne se fassent pas comprendre, il vous répondra : « Non, parce que je suis le meilleur serveur de l’univers ! ».
Article écrit par Laura Cuissard - 3e promo de la Street School, programme de formation au journalisme à découvrir ici.
Adresse; 42 Rue Rodier, 75009 Paris / tel : 06 83 99 73 11
Du mardi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30 et le dimanche de 12h à 15h (Brunch uniquement) - fermé le lundi


Source :

http://www.monquotidienautrement.com/

http://www.monquotidienautrement.com/alimentation/1001-signes-resto-melting-pot?source=newsletter&sourceid=1509



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom ; et votre blog, si vous en avez un : je viendrai y faire un tour !
4) Cliquer sur Publier commentaire

Abonnez par mail pour être prévenu automatiquement lorsque je répondrai à votre petit mot ;)

Voilà : c'est fait ^^
Et un gros MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...